Trois ans de publications, 24 titres

- Claude Grimal rend compte des Lettres sur la poésie de Yeats et Dorothy Wellesley sur le site En attendant Nadeau : "la vitalité de Yeats septuagénaire estl'un des grands intérêts du livre. Elle s'exprime par une réflexion parfois technique mais le plus souvent affective, "venue de l'âme", sur le processus de création et sur la poésie."

- Le magazine Books recommande la lecture des Lettres sur la poésie de Yeats dans son numéro de septembre-octobre 2018 (n°91)

- Françoise Siri consacre sa chronique dans La Croix du 29 août 2018 à Tisons de Gérard Bocholier : "Le poète signe en vers libres et en petits poèmes un livre d'amour : le lecteur suit un trouble naissant qui grandit, s'enflamme puis s'éteint en laissant sur la peau d'autres brûlures, de glace, et se métaphorphose en offrande à l'Invisible." 

- Roger-Pol Droit consacre sa chronique "Figures libres" dans Le Monde des Livres du 21 juin 2018 aux Lettres sur la poésie de W.B. Yeats à Dorothy Wellesley. Pour lui, ces lettres "prennent sens sur une toile de fond unique. Plus que l'amitié, la création, la passion des mots, c'est la vieillesse comme regain de créativité. (...) Yeats retrouve par moments une veine qui évoquerait presque celle du De Senectute de Cicéron (44 av. J.C.) où Caton l'Ancien soutient gravement que plus on est vieux, plus on est actif, attentif et productif. Mais Yeats n'a même pas besoin de le formuler. Aucune emphase. Cela se voit, se fait tout seul, si l'on peut dire. Le poète s'allège, le chant se dépouille, la création s'affirme...".

- Thierry Guinhut invite les lecteurs de son blog à découvrir ou redécouvrir le dernier Yeats à travers plusieurs volumes, dont les Lettres sur la poésie que nous avons publiées.

- Pierre Perrin rend compte avec enthousiasme et générosité de sa lecture des Lettres sur la poésie de Yeats sur son blog Le Frais regard.

- André Lerousseau a lu Maison d'âme de Mireille Gansel pour la revue Tsafon (n°75): "Cette petite maison "à la croisée de tant de chemins de traverse" (p.72) est une métaphore de l'oeuvre de Mireille Gansel, une oeuvre de générosité, mais aussi de rigueur et de vigilance, où elle entend répondre de chaque mot, comme d'une parole donnée. (...) Sa parole elle-même est hospitalière, entre en résonance avec celle d'autrui qu'elle accueille en son sein, et à ceux qui savent "l'habiter", elle restitue le secret de la respitation. La "maison d'âme" est le lieu où retrouver et arpenter le souffle..." 

- Patrice Beray publie une analyse fine et fervente qui fera découvrir aux lecteurs de Mediapart l'oeuvre de Mireille Gansel (article accessible aux non-abonnés)

- Jean Chalon déclare son amour à Anna de Noailles dans le n° de juin de Service littéraire (n°118) : "Tout ce qui la touche nous touche. Et les textes qui composent cet ouvrage paru en 1930 semblent avoir été écrits ce matin même. C'est le privilège des grands d'être toujours d'actualité."

- Le Lorgnon mélancolique vous fait part avec enthousiasme de sa lecture des derniers livres de Mireille Gansel, et particulièrement de Maison d'âme : "On peut envier l’éditeur d’avoir reçu une telle offrande. Oui, parfois les écrivains font d’insignes cadeaux aux éditeurs qui ont la charge de nous les offrir ensuite. Tel est Maison d’âme de Mireille Gansel." Nous sommes bien sûr pleinement d'accord !

- Yves Namur publie dans Le Journal des Poètes de ce printemps (2018, n°2) une analyse de Tisons de Gérard Bocholier qui en souligne la profondeur spirituelle. Extrait : "C’est avec une grande pudeur que ce livre parle de l’amour et du désir que l’on porte à un autre, c’est la même pudeur, la même discrétion qui sont mises au service d’une histoire aujourd’hui passée dont l’absence et la brûlure restent les seuls témoins. L’écriture chemine ainsi de l’émerveillement et du désir vers la perte… et ce qui peut être une mort au-delà de la mort réelle. C’est probablement là qu’opère l’exercice spirituel : nous permettre de nous élever, nous placer au-dessus de l’échec et voir en lui une manière d’être porté vers le haut car, comme l’écrit Bocholier, la vie est toujours à naître."

- Didier Ayres a lu Tisons de Gérard Bocholier et en rend compte sur le site La Cause littéraire

- Florence Trocmé rend compte de sa lecture de "Maison d'âme" de Mireille Gansel sur son blog Le Flottoir. "Il y a dans le livre de Mireille Gansel tout un jeu vital entre ces termes : maison – mots – douleur – absence. Celle qui n’a plus de maison, qui n’a pas de maison, qui a perdu sa maison natale, construit sans fin des maisons d’âme, pour elle-même et pour les autres et ce livre en est une. Une maison d’âme, peuplée des expériences et des rencontres magnifiques de l’auteur."

- Didier Ayres rend compte de Tisons de Gérard Bocholier sur le site Recours au Poème.

- Christian Saint-Paul a présenté Tisons de Gérard Bocholier aux auditeurs de Radio Occitanie dans son émission du 19 avril 2018  http://les-poetes.fr/emmission/emmission.html

- Le Lorgnon mélancolique a élu Tout un livre, toute une vie de Marie von Ebner-Eschenbach (et le Livre des amis de Hofmannsthal) parmi ses livres de chevet, et vous explique pourquoi sur son blog.

- Baptiste Touverey consacre un article aux aphorismes de Marie von Ebner-Eschenbach dans le numéro de Books de février 2018 et salue notamment la qualité de la traduction, qui rend sensible la parenté de la romancière autrichienne avec la pensée française classique.

- Diane Gautret recommande aux lecteurs de Famille chrétienne la lecture des Histoires allègres de Collodi : "une merveille d'édition" (FC n°2084-2085, 23 décembre 2017).

- Jean-Luc Tisset a lu Tout un livre, toute une vie de Marie von Ebner-Eschenbach pour le site En attendant Nadeau. Son compte-rendu souligne l'importance de ce livre et son actualité paradoxale mais bien réelle dans la France d'aujourd'hui.

- Jean Lacoste analyse pour les lecteurs d'En attendant Nadeau les notes Sur Nietzsche de Paul Valéry éditées par Michel Jarrety.

- Auxeméry publie sur le site Poézibao un long essai personnel écrit après la lecture des notes Sur Nietzsche de Paul Valéry. Valéry étant un lecteur pour le moins critique de Nietzsche, malgré des convergences qui nous semblent aujourd'hui évidentes, l'auteur de Codex et de Failles/traces se demande par exemple, par hypothèse, ce qu'aurait bien pu écrire un Nietzsche lecteur de Valéry... De stimulantes notations à télécharger directement en cliquant ici.

- Roger-Pol Droit, dans Le Monde des livres du 28 septembre 2017, analyse "La foi telle que je l'entends" de Hermann Hesse en dégageant les deux convictions centrales de l'auteur : "Conviction un : "la vie a un sens", si absurde qu'elle puisse paraître; conviction deux : "le monde est un tout", si divisé et si multiple qu'il semble." Il conclut en se demandant si Hesse est "un dinosaure, un contemporain ou un précurseur".  La Coopérative ne doute pas de la réponse !

- Jean-Pierre Logereau nous offre une remarquable analyse de La foi telle que je l'entends de Hermann Hesse dans le numéro 43 de la revue en ligne En attendant Nadeau.

- Olivier Maillard a lu "La foi telle que je l'entends" de Hermann Hesse pour Philitt, revue de philosophie et de littérature en ligne et sur papier (octobre 2017). Comme nous, il en ressent l'actualité pour la période actuelle : "une telle lecture a quelque chose d’infiniment revigorant pour l’âme comme pour l’esprit. Et tandis que Hesse chemine vers son Dieu, il nous redonne, pour aujourd’hui, foi en l’Homme.une telle lecture a quelque chose d’infiniment revigorant pour l’âme comme pour l’esprit. Et tandis que Hesse chemine vers son Dieu, il nous redonne, pour aujourd’hui, foi en l’Homme".

- Pour Jérôme Anciberro, qui rend compte de "La foi telle que je l'entends" de Hermann Hesse dans l'hebdomadaire La Vie du 14 septembre 2017, ce livre témoigne de la recherche inlassable de "l'inuité" chez l'auteur de Siddharta.

- Michel Ménaché rend compte du recueil de Mireille Gansel Comme une lettre dans la revue Europe (novembre-décembre 2017, n°1063-1064) et salue en lui "l'art difficile d'être présent à ce qui advient". 

- Gérard Bocholier consacre une chronique au recueil de Mireille Gansel sur le site recours au poème : "Rares sont les livres de poésie qui permettent cette entrée aussi généreuse et apaisante dans un univers de beauté silencieuse".

- Nous saluons ici avec plaisir et gratitude un long compte rendu (une étude, plutôt) consxacrée par Auxeméry aux "Lettres à Néère" de Valéry, publiée sur le site POEZIBAO. C'est un texte à télécharger d'un clic.

- Didier Ayres a lu "Comme une lettre" de Mireille Gansel pour le site La Cause littéraire.

- Sophie Ehrsam rend compte de Une petite fenêtre d'or de Mireille Gansel sur le site En attendant Nadeau : "Ce livre est un trésor : on peut l’ouvrir au hasard, chaque page livre quelque chose de précieux, procure une émotion qui redonne foi en la vie."

- Jean-Louis Jeannelle a signalé en juin 2017 la parution des "Lettres à Néère" aux lecteurs du "Monde des livres" : "Cent soixante lettres qui font découvrir un autre Valéry, émouvant, capable d'écrire à 60 ans  : "Depuis des années, je ne connaissais plus ce que c'est que de vivre tué"."

- le site "Les Trois Coups" recommande notre édition de "L'Art du Théâtre" de Sarah Bernhardt.

- Lucie Taieb nous offre une lecture fervente et juste d'"Une petite fenêtre d'or" de Mireille Gansel sur le site remue.net

- Brigitte Clavel-Delsol recommande notre édition de "L'Art du théâtre" de Sarah Bernhardt aux lecteurs de son blog. Merci à elle !

- Le blog femmes-histoire-repères signale également "L'Art du théâtre". 

- Le Blog des Arts publie une excellente critique de "L'Art du théâtre". Marci à Paule Martigny !

- Jean-Yves Masson était l'invité de Manou Farine dans "Poésie et ainsi de suite" sur France Culture vendredi 24 février 2017, pour parler de La Fée aux larmes, en compagnie de Claro. Écoutez ou réécoutez l'émission en podcast.

- Une présentation de notre maison d'édition et de nos premiers titres est à lire sur le site "En attendant Nadeau".

Le Blog des Arts a lu et aimé "Mam'zelle Gnafron" : Merci à ses rédacteurs de leur attention ! 

- Pierre Perrin nous offre une lecture de "La Fée aux larmes" sur le site Le Frais Regard et sur le site La Cause littéraire.

- Didier Ayres a lu "Une petite fenêtre d'or" de Mireille Gansel pour le site La Cause littéraire

- Enrica Sartori consacre une page à "La Fée aux Larmes" de Jean-Yves Masson dans le numéro de décembre 2016 du Magazine littéraire.

- Yasmina Mahdi donne une lecture sensible et très personnelle de "La Fée aux larmes" de Jean-Yves Masson sur le site Reflets du temps.

- Diane Gautret recommande "La Fée aux larmes" aux lecteurs de l'hebdomadaire Famille chrétienne : "Une merveille littéraire dans la pure tradition des grands contes moraux et spirituels." 

- Un compte rendu du Livre des amis de Hofmannsthal par Agnès Baillieu paraît dans le numéro de mai 2016 du Cahier Critique de Poésie publié par le CIPM de Marseille.
- Florence Trocmé accueille une présentation de notre maison et deux poèmes de Germont sur son indispensable blog Poezibao

- Dans la Revue des Deux Mondes de décembre 2015, Eryck de Rubercy recommande la lecture du Livre des amis qui figure dans la sélection des livres de l'année 2015. 

- Didier Ayres a lu les "Sonnets" de Germont pour le site La Cause littéraire

- Le magazine Books de janvier 2016 recommande Le Livre des amis dans sa rubrique "Dernières traductions" dirigée par Baptiste Touverey. 

- Pour Christophe Langlois, sur son blog Boire la tasse, Le Livre des amis est "un livre pour les temps obscurs" que  nous traversons, et l'écriture de Hofmannsthal "une langue pour les alarmes". Nous sommes bien d'accord ! Merci à lui.

- Une note de lecture sur Le Livre des amis à lire sur le site aphorismundi tout entier dédié au genre de l'aphorisme dont nous entendons bien faire l'un de nos axes éditoriaux privilégiés. 
- Claude-Henry du Bord nous offre sa lecture raffinée et fervente du Livre des amis de Hofmannsthal sur le site salon-litteraire.com.
- Le Blog des Arts rend compte avec enthousiasme et générosité de notre volume Mam'zelle Gnafron.

 

 

 

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ NOTRE CATALOGUE

LA COOPERATIVE CATALOGUE 2018.pdf
Document Adobe Acrobat [576.1 KB]

On parle de nos livres : consultez notre rubrique "Actualités".

Diffusion Distribution

Au programme en 2018 : Germont, Mireille Gansel, Gérard Bocholier, Anna de Noailles, Hofmannsthal, W. B. Yeats, Jean Ingelow, Jacques Robinet...

Nos coordonnées

Editions de La Coopérative
214 RUE SAINT-MAUR

75010 PARIS

Téléphone : 01 70 08 32 92

POUR TOUTE INFORMATION SUR NOTRE MAISON OU TOUTE PROPOSITION DE MANUSCRIT NOUS VOUS PRIONS D'UTILISER DE PRÉFÉRENCE NOTRE FORMULAIRE DE CONTACT.