ANNA DE NOAILLES

EXACTITUDES

en librairie depuis le 12 avril 2018

Rares furent les poètes qui connurent de leur vivant une gloire aussi éclatante qu’Anna de Noailles. L’oubli voire le dédain qui furent parfois son lot après sa mort en sont-ils la conséquence ? Elle a toujours conservé un public de fidèles, comme en témoigne le succès de plusieurs anthologies récentes de son œuvre. Peut-être au fond a-t-elle surtout pâti de sa situation mondaine d’aristocrate fêtée, qui tendit toujours à occulter la vérité très humaine de ses poèmes. Si Anna de Noailles mérite d’être lue, c’est bien sûr pour l’éminente valeur de son œuvre mais aussi, justement, par la résonance profondément humaine de celle-ci. Sceptique, voire nihiliste, passionnée et désespérée, elle rejoint les doutes les plus contemporains par son interrogation douloureuse d’une condition humaine vouée au désastre autant qu’à l’extase.


Cette actualité paradoxale de la sensibilité d’une femme appartenant à un monde aujourd’hui disparu, on la retrouve à chaque page d’Exactitudes, recueil de proses paru en 1930, trois ans avant sa mort, et jamais réédité. On y admire la franchise d’une inspiration qui ne recule pas devant les aspects les plus physiques aussi bien de l’amour que de la mort. Qu’elle médite sur la dépouille d’une courtisane de l’Antiquité ou sur le désir impossible éveillé en elle par un beau marin entrevu lors d’un voyage, elle regarde la vérité avec une honnêteté impitoyable – qui justifie le titre du recueil – même si elle ne renonce jamais à l’ivresse sensuelle d’un style au lyrisme brûlant.
 

Dans ce recueil de proses, cependant, la dimension autobiographique prend souvent le pas sur l’inspiration purement poétique. Le livre est ordonné au gré des expériences, des voyages et des souvenirs de toute une existence. Il permet, mieux que tout autre ouvrage d’Anna de Noailles, de découvrir son génie lyrique mais aussi d’entrer dans l’intimité du vécu le plus quotidien et le plus profond où il s’est ancré, depuis les années heureuses de la jeunesse jusqu’aux épreuves d’une vie tôt marquée par les deuils et la maladie.

 

Anna de Noailles (1876-1933) devint célèbre dès la parution de son premier recueil, Le Cæur innombrable, en 1901. Cette aristocrate fut sans doute le dernier poète vraiment populaire qu’ait connu la France. On redécouvre aujourd’hui l’actualité de son œuvre intemporelle.

 

 

208 pages, broché sous jaquette illustrée - 20 €

ISBN 979-10-95066-17-0

Distribution-diffusion : BLDD

On parle de nos livres : consultez notre rubrique "Actualités".

Diffusion Distribution

Au programme en 2018 : Germont, Mireille Gansel, Gérard Bocholier, Anna de Noailles, Hofmansthal, W. B. Yeats...

Nos coordonnées

Editions de La Coopérative
214 RUE SAINT-MAUR

75010 PARIS

Téléphone : 01 70 08 32 92

POUR TOUTE INFORMATION SUR NOTRE MAISON OU TOUTE PROPOSITION DE MANUSCRIT NOUS VOUS PRIONS D'UTILISER DE PRÉFÉRENCE NOTRE FORMULAIRE DE CONTACT.