CONTES ARMÉNIENS

illustrés par Martiros Sarian

Peu de pays auront eu besoin autant que l’Arménie d’échapper aux vicissitudes d’une histoire particulièrement tragique. Parmi les arts populaires, les contes offrent un cadre privilégié pour se soustraire aux oppressions au moins dans l’imaginaire et vivre une réalité plus heureuse.


En 1884, le « vardapet » (archimandrite de l’Église arménienne) Karekin Servantstiants (1840-1892) fit paraître à Constantinople un ensemble de contes, chants et ballades populaires qu’il avait recueillis au cours des années précédentes en parcourant les provinces de l’Arménie. Il l’intitula Hamov Hodov, ce qui signifie à peu près « Choses exquises et parfumées ». Ce recueil fit rapidement figure de classique de la littérature arménienne.  


Une vingtaine d’années plus tard, l’orientaliste français Frédéric Macler (1869-1938), professeur d’arménien à l’École des Langues orientales, traduisit un large choix de contes tirés de ce célèbre livre. C’est cette traduction, parue en 1905 et jamais réimprimée depuis, que nous rééditons aujourd’hui en la complétant par quelques autres contes du même ouvrage traduits par Frédéric Macler dans plusieurs revues, soit vingt-cinq contes au total.
Toute l’âme mystérieuse et fantasque de l’Arménie s’exprime dans ces récits où bêtes féroces et animaux secourables, mages et sorcières, bons rois et tyrans maléfiques, séductrices dangereuses et jeunes femmes innocentes, jeunes gens naïfs et héros rusés, évoluent dans des paysages enchantés, au carrefour de l’Orient et de l’Occident.


Ces contes ont nourri dès sa jeunesse l’œuvre de Martiros Sarian (1880-1972), souvent considéré comme le plus grand peintre arménien du xxe siècle. Après s’en être inspiré dans de nombreux tableaux, il en illustra des traductions russes parues entre 1933 et 1937. Ce sont ces illustrations au crayon, à la plume ou au lavis, en parfaite harmonie avec l’âme arménienne et encore inconnues en France, qui accompagnent la présente réédition.
Un monde merveilleux où la féerie du conte joue pleinement son rôle libérateur.

 

ISBN 979-10-95066-61-3

208 pages, papier Salzer bouffant 90g, broché, 20

Diffusion-distribution : Les Belles Lettres    www.bldd.fr

 

 

 

DISPARITION DE JACQUES ROBINET

 

La Coopérative perd avec Jacques Robinet, mort le 29 juin 2024 au terme d'un long combat contre la maladie, un ami et un auteur essentiel. Il fut pour nous une rencontre marquante et nous continuerons de défendre son oeuvre. En quelques années, celle-ci a convaincu un lectorat qui ne cesse de s'élargir. Son prochain livre intitulé La Nuit des sources paraîtra chez nous le 4 octobre 2024. Il sera suivi d'un autre en 2025. Nous prenons part au deuil de son compagnonn le peintre Renaud Allirand, qui nous a fait confiance en nous confiant ses oeuvres pour accompagner les textes de Jacques.

Diffusion Distribution

Au programme dans les mois à venir : Jean-Louis Backès, Didier Laroque, Mireille Gansel, Béatrice Douvre, Djivani, H. von Hofmannsthal, Germont, Jacques Robinet... et bien d'autres surprises !

Nos coordonnées

Editions de La Coopérative
214 RUE SAINT-MAUR

75010 PARIS
 

POUR TOUTE INFORMATION SUR NOTRE MAISON OU TOUTE PROPOSITION DE MANUSCRIT NOUS VOUS PRIONS D'UTILISER NOTRE FORMULAIRE DE CONTACT.

 

 

L'achat de la plupart de nos titres deviendra possible sur notre site prochainement.  Cette solution n'est pas la plus avantageuse pour vous ni la plus naturelle. Notre souhait est que vous commandiez nos livres chez votre libraire, qui se fera un plaisir de vous les obtenir de notre distributeur exclusif, BLDD.

 

Nous vous recommandons les sites suivants :

LES LIBRAIRES,

LIBRAIRIES INDÉPENDANTES,LALIBRAIRIE.COM

PLACE DES LIBRAIRES,

et en région parisienne le réseau

LIBREST.

Cliquez pour ête redirigé vers ces sites.

Version imprimable | Plan du site
© Editions de la Coopérative